Coupable ?, Laurent Loison

Publié le par Pascal K.

Coupable ?
Laurent Loison

Éditions Slatkine&Cie / 2020
348 pages

Pour celles et ceux qui ont parfois du mal à aborder un nouveau récit, je vous rassure tout de suite, vous entrerez dans cette histoire comme si vous plantiez un couteau dans du beurre fondu : rapidement et sans aucune difficulté !

L’auteur, au début de ce thriller, nous fait pivoter la tête de droite à gauche, en nous plaçant face à deux tableaux : d’un côté, une famille aisée, en Arizona, victime d’un cambriolage en pleine nuit à leur domicile. Bilan : un mort, une arrestation.

De l’autre, dans la banlieue de Paris, un ado exécutant quelques épreuves délictueuses pour se faire accepter dans un gang ». Bilan : un blessé grave, une arrestation.

En Arizona, encore, nous croisons la route de Kenza, une brillante avocate en droit pénal et fille de procureur - futur éventuel gouverneur -, qui voue un plaisir considérable à garder le contrôle et le pouvoir sur les hommes.

A partir de là, j’ai imaginé l’auteur venant renverser toutes les pièces d’un puzzle à mes pieds, en secouant bien la boîte et en déclarant : débrouille-toi, à toi de jouer et essaye d’assembler ces morceaux d’histoires afin de découvrir l’image qui en résulte ! Merci !

Avec ses chapitres courts, Laurent Loison se déchaîne et percute le lecteur très vite et très fort. On fonce, c’est rythmé, c’est brutal. Chaque détail compte, pas de hasard. Toutes les scènes qui défilent devant vos yeux - sans exception ! - sont là pour vous démolir émotionnellement. C’est rude.

L’auteur va déverrouiller pour nous des portes qui mènent vers les méandres de la justice, ou dans ce grand théâtre qu’on nomme plus communément le tribunal !

Laurent Loison nous offre un combat intéressant ! D’un côté, une femme blessée, meurtrie, qui va tout tenter - tout ! - pour qu’un homme soit condamné à mort et, de l’autre, encore une femme - une vraie pro ! - qui va tout faire pour le défendre. L’émotion contre la méthode !

Le ton de ce récit est jouissif ! Tu tournes les pages par paquet de dix avant de te calmer un peu, respirer, et avancer plus sereinement. Les interactions sont prenantes, vives et pertinentes, au même titre que la qualité des personnages.

L’auteur fait tomber bien des masques, révélant la véritable nature de quelques personnages, avec leurs fêlures, leurs douleurs, leur passé. Ce fameux masque que l’on porte toutes et tous au quotidien ! 

Au niveau de l’intrigue, - n’ayons pas peur des mots -, c’est de la haute voltige ! Manipulations, chantages, coups bas, influences, pressions, rage ou acharnement ; tous les ingrédients sont réunis pour obtenir une onctueuse sauce aux senteurs d’erreur judiciaire ! 

La justice des Hommes restera pour moi un acte fragile et terriblement vulnérable, à l’image de l’homme qui la représente. Dans ce récit, le combat reste ouvert ! 

L’esprit de vengeance liée à une profonde douleur peut visiblement conduire à des agissements totalement irrationnels et pitoyables. 

Et puis il y a cette claque, cette puissante et douloureuse claque administrée en pleine gueule ! Le destin - vous y croyez ? - vous joue parfois de sacrés tours ! La construction, la structure et le timing de ce thriller sont époustouflants ! Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ce dénouement m’a troublé, puis terrassé ! Je précise, chaque détail a son importance dans ce récit …

C’est clairement le meilleur bouquin de l’auteur, sans aucune hésitation. Il a su appuyer là où ça fait mal. Niveau émotions, franchement, ça dépasse presque l’entendement.

Bonne lecture !

Commenter cet article

Gwen CL 09/03/2020 20:58

Une chronique efficace merci ! J'allonge ma PAL

Pascal K. 08/04/2020 10:13

Merci !