Dix petits nègres, Agatha Christie

Publié le par Pascal K.

Dix petits nègres 
Agatha Christie

Éditions du Masque / 2011
Édition originale / 1939

J’ai lu ce roman il y a environ 30 ans et je me souviens d’un monumental coup de cœur. Par contre, je ne sais plus du tout pourquoi. Cela vous est-il déjà arrivé ? Sans doute. Du coup, j’ai tenu à le relire aujourd’hui. 

Nous abordons cette histoire, intrigante et énigmatique, avec la présentation de divers personnages issus de couches sociales bien différentes les unes des autres. Ils ont néanmoins tous un point commun, celui d’avoir apparemment quelque chose à se reprocher, une parenthèse embarrassante liée à leur passé. Une erreur de parcours, un mauvais choix ? Le terme « Justice » va ici prendre tout son sens. 

Toutes ces personnes - médecin, institutrice, juge, ancien militaire, pour n’en citer que quelques-unes - ont été invitées, au moyen d’une lettre, sur une île nommée « L’île du Nègre ». Les prétextes de l’invitation, tous différents pour chaque personne, restent fort attractifs mais néanmoins assez flous.

Arrivées sur cette île étrange, prises en charge par un couple de domestiques, elles vont rapidement devoir faire face à leur passé et ainsi l’assumer. L’hôte de cette demeure luxueuse, uniquement présent par « Une Voix » sortie d’un gramophone, semble connaître intimement chacun de ces personnages. Il va clairement les placer face à leur « crime » respectif et les juger !

Ce huis clos, se déroulant sous la « loi » de la comptine des « Dix petits nègres », nous donne l’opportunité d’observer dix personnes qui sont contraintes de s’allier, se concerter ou même se jauger - se juger ! - pour tenter de déterminer pourquoi elles sont là et, surtout, pour tenter de s’en sortir. Oui, car ces invités de choix vont disparaître, les uns après les autres.

Mais la question déterminante - cruciale ! -, pour eux comme pour nous, sera de savoir qui est derrière tout ça ! Enquête !

Cette trame est un réel chef-d’œuvre. L’ambiance, la puissance des personnages ou la manière de narrer cette histoire sont stupéfiantes. Mais, ce qui surpasse le tout, c’est clairement cette maîtrise totale de l’intrigue, cette finesse, ce sens du détail !

Entre suspicions, incompréhensions, faux-semblants, remords ou dénis, l’auteure nous immerge entièrement dans la fébrilité de l’âme humaine.

Et cette fin ... Je pense que c’est le dénouement - ou du moins l’un des dénouements - le plus subtil que j’ai eu l’occasion de suivre. Franchement, je me mets à genoux en signe de respect face à cette sagacité, cette logique et ce coup de bluff administrés dans le raffinement, si j’ose dire ! Agatha Christie était vraiment un génie, n’ayons pas peur des mots !

Bonne lecture. 

Publié dans Littérature anglaise

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 22/09/2020 13:46

Difficile de le trouver en librairie de nos jours avec ce titre.

Pascal K. 23/09/2020 09:18

Je l'ai acheté il y a environ 10 jours ! :-)

Isabelle 22/09/2020 08:07

Agatha Christie était un maître en la matière...c'est ce livre qui m'a donné le goût de la lecture et particulièrement les polars. C'était il y a 40 ans !

Pascal K. 23/09/2020 09:19

Je comprends ! Je ne m'en souvenais plus, je suis content de l'avoir relu. A présent, je me lance dans Le meurtre de Roger Ackroyd !