Qui ?, Jacques Expert

Publié le par Pascal K.

Qui ?
Jacques Expert

Sonatine Editions / 2013
378 pages

Jacques Expert nous fait basculer dans une trame très noire, malsaine et bien perverse. Cette histoire, posée sur un amas d’injustices, nous force à nous retrancher dans un fort sentiment de dégoût. 

« Affaires non résolues ». Voilà l’émission qui va passer ce soir, à 22h30, à la télévision. Le viol et le meurtre d’une petite fille de 10 ans, commis en 1993 à Carpentras, en sera le thème. L’auteur, 20 ans après, n’est toujours pas identifié. 

En tant que spectateurs privilégiés, nous allons pouvoir observer quatre familles devant leur télévision respective, très attentives. Dans chacune de celles-ci se trouve un homme qui, à l’époque des faits, faisait partie du groupe qui a découvert le corps de la petite. L’un de ces individus est l’auteur de ces atrocités et, 20 ans après, le voile va enfin être levé lors de la diffusion de ce programme. Tension extrême !

Nous allons suivre - vivre ! - les minutes de cette rubrique criminelle, mais aussi nous retrouver projetés dans le passé, par quelques flash-backs, nous faire l’oreille attentive de discussions provenant de devant et derrière l’écran. Bref, nous allons vivre cet événement par le reportage, mais aussi au travers des réminiscences de ces acteurs-spectateurs, qui n’oublient pas, doutent encore énormément, ont soufferts pour certains et compatissent pour d’autres. L’un d’eux sait, forcément, et nous aussi. Nous sommes à ses côtés, avec sa femme. Il nous dégoûte.

La structure de l’intrigue, peu banale, est remarquablement bien assemblée. Jacques Expert nous colle à des personnages qui ne disent pas vraiment tout, qui soupçonnent à nouveau ou s’interrogent encore face à ces faits ou ces souvenirs qui remontent à la surface, comme des bouées invariablement poussées par Archimède, l’une après l’autre.

Une stratégie minutieuse a été fomentée ce soir-là. Nous vivons une sorte d’échéance, c’est très tendu. L’auteur a trouvé un moyen stylistique fort ingénieux pour nous appâter. L’intrigue expire ce soir-là, on le sent, c’est indéniable. Bien vu !

L’auteur a réussi à m’enfouir corps et âme dans cette vieille affaire. Oui, c’est vrai, ces faits sont censés toucher toute personne normalement constituée mais, sans pouvoir me l’expliquer clairement, je me suis senti impliqué par cette tranche du passé. 

Ce doute contagieux, qui hante et accable une bonne partie de ces protagonistes, va vous démanger jusqu’à l’irritation dans ce roman épidermique.

Bonne lecture. 

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 15/05/2020 16:10

Un auteur efficace, je trouve.

Pascal K. 18/05/2020 16:59

En effet. Il y a juste "Hortense" que je n'ai pas trop aimé ...